Cine7Inne

Cine7Inne

Le cinéma est inné, on naît avec, on vit avec, on meurt avec !


Harry Potter et la Coupe de feu (2004), Mike Newell

Publié par Cine7Inne (Alex*56*) sur 23 Août 2014, 13:00pm

Catégories : #Critiques de films, #Fantastique

Après un magnifique "Prisonnier d'Azkaban", Mike Newell reprend les reines de La Coupe de Feu pour ne pas suivre l'ambiance que Cuaron avait installé dans le 3. Je ne cache pas que j'ai été déçu, car il y a pas mal de raccourcis par rapport au livre. Mais franchement, je ne peux pas reprocher ça à Mike Newell, car le Tome 4 fait quasiment 800 pages et est un des plus longs de la saga. Alors il était compliqué de tout condenser en un film de 2h35....

Harry Potter et la Coupe de feu (2004), Mike Newell

Synopsis : Âgé de quatorze ans, Harry est tourmenté par des cauchemars dans lesquels il rentre en connexion avec l'esprit de Voldemort, voyant ainsi tout ce que fait celui-ci. En vacances chez les Weasley, il assiste à la coupe du monde de Quidditch, durant laquelle les mangemorts défilent en semant la terreur et la panique dans le campement où Harry et les Weasley étaient. La marque des ténèbres apparaît lancée par un inconnu. Harry retourne à Poudlard. Cette année-là, le légendaire « Tournoi des Trois sorciers » y a lieu. Il s'agit d'un tournoi opposant trois sorciers. Poudlard accueille les écoles de magie de Beauxbâtons, et de Durmstrang. Alors qu'il n'a pas l'âge pour y participer, Harry est mystérieusement sélectionné et devient le quatrième champion.

C'est alors que vont s'enchaîner de pénibles et difficiles épreuves, dont la préparation au retour de Voldemort, que Harry devra affronter, plus seul que jamais.

Harry Potter et la Coupe de feu (2004), Mike Newell

Pour commencer je voudrais juste mettre en lumière un détail, qui ne gène peut être que moi, mais le fait que Harry est la coupe de Mireille Matthieu je trouve ça ridicule. D'ailleurs un bon nombres de personnages du film ont les cheveux long, Ron, les jumeaux, Neville... Mike Newell a voulut faire son année Hippie ??

La Coupe de Feu, toute en agitation

La Coupe de Feu, toute en agitation

Outre la dégaine des sorciers, le réalisateur ne respect pas vraiment la personnalité de chacun, c'est d'ailleurs incohérent pour certains, par exemple Cédric Diggory doit être un jeune homme sportif, humble et qui est fair play, jusque là tout va bien, mais arrivé à la fin, se même Cédric donne des coups à Harry pour accéder au trophée, presque à lui marcher sur la gueule ! A part Diggory, on ne reconnait pas non plus Fleur Delacour, qui dans le bouquin est une Diva prétentieuse, rabaissant Harry en le traitant de "petit garçon". Ici elle fait office de tapisserie, elle doit débiter une ou deux phrases pas plus.

Fleur Delcour, jouée par la française Clémence Poésy

Fleur Delcour, jouée par la française Clémence Poésy

Même en excluant les changements de personnalités, on peut aussi faire une remarque sur le fait qu'il manque deux personnages importants au récit. Je parle de l'elfe de maison Dobby (et même Winky, l'elfe de Croupton) et de Ludo Verpey, qui normalement gère la présentation du tournoi des trois sorciers, et essaye d'aider Harry dans ses tâches, se qui permettait de nous mener en bateau avec l'autre personnage de Maugrey qui faisait de même, mais dans l'ombre. Quant à Dobby, il a été remplacé par Neville, car normalement c'est Dobby qui fournit à Harry la branchiflore, hors dans le film c'est Neville. On retrouvera ce même détail dans le suivant, l'Ordre du Phénix pour la salle sur demande.

Le Magyar à pointes, bien réussit

Le Magyar à pointes, bien réussit

Parlons maintenant de l'ambiance du film, ce n'est donc pas la même que dans celui de Cuaron, Newell appauvrit un peu l'univers de Rowling, c'est uniquement centré sur le tournoi, d'ailleurs dès qu'on arrive à Poudlard on commence direct par ça, il saute la traditionnelle rentrée de Poudlard. on regrette le côté aventurier, l'exploration de Poudlard manque, quand il y a de la magie c'est tout le temps en grosse quantité, beaucoup de scènes m'a tu vus, comme celle avec le Dragon ou le réalisateur prend la liberté de nous faire une course poursuite sur les toits du château, c'est dommage car ça avait bien commencé et Newell décrédibilise la situation, car que le Dragon s'échappe ce n'est pas crédible, dans le sens ou normalement tout est encadré, enfin bref.

David Tennant, dans le rôle de Bartemius Croupton Jr

David Tennant, dans le rôle de Bartemius Croupton Jr

Les acteurs ne sont pas non plus à l'honneur, à l'image de David Tennant, le Doctor Who est souvent dans l'exagération, car franchement il y a plus subtil pour nous montrer que son personnage est cinglé que de se lécher les lèvres tout en faisant les gros yeux. Les seuls acteurs que j'ai trouvé excellent, ce sont Ralph Fiennes et Alan Rickman, dans les rôles de Voldemort et Rogue, le comble c'est que leurs personnages soient pas mal en retrait par rapport à d'autres.

Ralph Fiennes, excellent en Lord Voldemort, qui est d'ailleurs très bien fait !

Ralph Fiennes, excellent en Lord Voldemort, qui est d'ailleurs très bien fait !

Outre la distribution, la mise en scène de Newell est pas terrible. Beaucoup de scènes "théâtral", comme le moment ou Harry a été sélectionné par la Coupe de feu pour participer au tournoi, dans la petite salle ou les champions sont réunit, la scène se finit sur tout les professeurs qui tourne la tête en même temps en direction de Harry, et la paf gros plan sur Daniel Radcliff ! Comme je le disais également en introduction, il y a pas mal de raccourcis fait à l'histoire, on passe vite d'une scène à une autre, ça tranche net, et l'histoire peut paraître parfois incohérente. Malgré tout, il y a quand même pleins de bonne séquences ! Comme le sympathique moment du cours de danse avec McGonagall, ou le côté adolescent des personnages est superbement retranscrit. Il y a aussi la scène dans la salle de bain des préfets, ou retrouve avec plaisir Mimi Geignarde, et une belle chanson sous l'eau !

Le Trophée des Trois Sorciers

Le Trophée des Trois Sorciers

Malgré tout ses défauts, Mike Newell a le mérite de ne pas nous ennuyer, on ne voit pas les 2h30 passer, même si le fan des romans que je suis est un peux agacé par des détails. Pour sa défense le livre est un beau pavé, le condensé est au final pas si horrible que ça, même assez bien. Malgré les cgi qui ne font pas naturels, on perd le charme des précédents.

En bref ce film est très divertissant, et suit les grandes lignes du roman, on appréciera quelques scènes, mais quand on connait l'histoire du livre c'est dur de faire abstraction des détails. Des acteurs moyens, malgré les bonnes prestations de Rickman et Fiennes, dans un Voldemort bien travaillé. Une saga qui perd un peut de son charme.

Un film que les non-lecteurs pourront tout de même appréciés au maximum.

Bien : 3,5/5

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents