Cine7Inne

Cine7Inne

Le cinéma est inné, on naît avec, on vit avec, on meurt avec !


Harry Potter et les reliques de la mort - Partie 1 (2010), David Yates

Publié par Cine7Inne (Alex*56*) sur 11 Novembre 2014, 00:33am

Catégories : #Critiques de films, #Fantastique, #Aventure

Je poursuis le (re)visionnage de toute la saga Harry Potter en Blu-ray avec l'avant dernier film "Harry Potter et les reliques de la mort", la première partie adaptée du septième et dernier livre des romans à succès de J.K. Rowling. Au départ j'étais franchement pas pour couper le dernier film en deux parties, mais en le revoyant je me dis que c'était une bonne façon de conclure cette aventure multigénérationnelle, même si l'argent est sûrement un facteur important pour les sociétés de productions... Mais ce qui compte c'est le résultat, et il est majoritairement réussi...

Harry Potter et les reliques de la mort - Partie 1 (2010), David Yates

Synopsis :

La première partie de Harry Potter et les Reliques de la Mort débute alors que Harry, Ron et Hermione se lancent dans une mission périlleuse : retrouver et détruire les Horcruxes, secret de l'immortalité de Voldemort. Seuls, privés des conseils avisés de leurs professeurs et de la protection du professeur Dumbledore, ils ne pourront désormais compter que sur la confiance qui les unit. Mais les forces des ténèbres les traquent et pourraient bien briser leur amitié.

Pendant ce temps, le monde de la sorcellerie est devenu un endroit dangereux pour tous les ennemis du Seigneur des Ténèbres. La guerre tant redoutée a éclatée et les Mangemorts, fidèles serviteurs de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, ont pris le contrôle du ministère de la magie et même de Poudlard, terrorisant la population et arrêtant quiconque s'oppose à eux. Mais celui qu'ils cherchent est celui que Voldemort désire le plus trouver : Harry Potter. L’Élu est désormais traqué par les Mangemorts qui ont pour ordre de le ramener à Voldemort... vivant.

Ralph Fiennes sous les traits de Lord Voldemort

Ralph Fiennes sous les traits de Lord Voldemort

Le fait de couper le film en deux permet à Yates de prendre son temps sur l'histoire, pour ne pas tout expédier en deux minutes, même si il y a encore quelques détails qui changent par rapport au livre mais franchement rien de "choquant", surtout quand on a vu l'adaptation du Prince de Sang mêlé quelques jours plutôt, où là, c'était un pur massacre fait au bouquin. Non, ici ce n'est rien d'autre que des modifications sur la présence ou non de certains personnages dans différentes scènes du film. Il n'y a d'ailleurs que deux passages qui m'ont fait tilter, celle de la transformation des "Harry Potter" et de son extraction de Privet Drive vers le Terrier (qui normalement n'arrive pas directement au Terrier mais chez les parents de Tonks, mais franchement ça c'est logiquement imputable, ça ne sert pas plus que ça), car les mangemorts repère le vrai Harry à cause d'Hedwige dans le film, mais dans le livre c'est parce qu'il combat en utilisant le sortilège "Expelliarmus", ce qui montre qu'il ne cherche pas à tuer, et c'est ce qui fait sa force alors qu'ils sont en pleine guerre.

"C'est le fan qui parle là, désolé !"

Harry Potter et les reliques de la mort - Partie 1 (2010), David Yates

Et le deuxième passage c'est celui qui m'a le plus dérangé, c'est celui avec les rafleurs. Autant l'aspect des rafleurs en général me botte pas trop, mais la façon dont ils découvrent le petit groupe est pas très bien mise en scène je trouve, trop théâtral à mon goût cette course poursuite avec des sortilèges qui volent explosent dans tout les sens tels des pétards du 14 juillet... Mais le plus bizarre c'est que Yates inclut Fenrir Greyback comme un rafleur de base, qui en plus fait plus animal de compagnie qu'autre chose. C'est pourtant sensé être un personnage cruel, qui s'impose et ne se laisse pas guider par un simple sorcier de base, il a d'ailleurs causé pas mal de dégâts dans les livres. C'est les seuls reproches que je ferai sur la fidélité au septième tome de J.K.Rowling.

Alan Rickman (Severus Rogue) face à Ralph Fiennes (Lord Voldemort)

Alan Rickman (Severus Rogue) face à Ralph Fiennes (Lord Voldemort)

David Yates accentue bien sur le côté maléfique de la situation, ce qui en dégage une ambiance très sombre, tout est sombre d'ailleurs, les vêtements, le temps, les maisons, le ministère, un peu à l'image de la photo ci-dessus. On pourrait reprocher au réalisateur cette atmosphère déprimante, si il n'avait pas mis quelques brides de moments joyeux pour représenter le combat et l'espoir de nos héros, et ça il l'a fait en incluant quelques touches d'humour, une danse vraiment sympa (à son initiative, car ça n'est pas dans le bouquin, alors pour une fois que Yates (ou un membre de son équipe) réussi à inclure un peu de sa sauce dans l'oeuvre déjà parfaite de Rowling, Cuaron l'avait fait dans Le Prisonnier d'Azkaban avec un ajout sur la mise en scène des passages sur le retourneur de temps) et touchante, ou la fête pour célébrer le mariage de Fleur et Bill. Mais en prenant du recul on voit que c'est un film majoritairement sombre, notamment avec le périlleux voyage pour détruire les horcruxes que certains trouve trop long et ennuyeux, moi j'adore ! Pour une fois qu'on peut poser les personnages et les observer à la loupe, j'ai apprécié...

Harry Potter et Hermione Granger

Harry Potter et Hermione Granger

En parlant de ce road trip version sorcier, c'était l'occasion de découvre autre chose que le château de Poudlard, même si j'adore la féerie du lieu (!), c'est toujours agréable de s'évader dans des forêts enneigés (la neige, un élément naturel bien magique d'ailleurs !), voir des lacs, un village presque désert dans la présence presque oublié de Noël, ou même une vue du haut de falaises, en bref on s'évade tout autant. La photographie est bien géré, malgré les nombreux cgi.

Harry Potter et les reliques de la mort - Partie 1 (2010), David Yates

Les effets spéciaux sont excellents, il n'y a rien à dire, beaucoup de soins apportés aux détails, comme lors de la réunion des mangemorts au début, car le professeur Charity Burbage qui flotte au dessus de la table c'est un mannequin superbement détaillé à l'image de l'actrice. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, le serpent est pas mal, la transformation du visage de Fiennes en celui de Voldemort est impressionnant aussi. Les costumes collent bien à l'ambiance, bien que, comme je l'ai dis plus haut, les costumes sont tous noirs ou gris, alors si les mangemorts échangeaient leurs costumes on ne le remarquerait surement pas. Le passage dans le ministère est très mouvementé, notamment, un des meilleurs passage du film.

La toujours excellente Helena Bonham Carter

La toujours excellente Helena Bonham Carter

Parlons rapidement de la prestation des acteurs. Juste avant je voulais juste dire que j'ai commencé le film en vf, puis j'ai mis certains passages en version originale, notamment celle dans le manoir avec Bellatrix Lestrange, ou plutôt Helena Bonham Carter, j'aime tellement cette actrice que j'ai savouré toutes ses performances en vo. J'ai également regardé la scène de la dispute dans la tente en vo, et ils ont pris du galons les jeunes ! C'est pas aussi captivant qu'un Alan Rickman, ou une Helena Bonham Carter mais devant ses icônes du cinéma anglais Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson tirent leur épingle du jeu ! Sans oublier Ralph Fiennes, à l'image d'un Andy Serkis sous les traits d'un King Kong ou d'un César, il excelle sous le masque du grand méchant, Voldemort.

Un très bon bataillon britannique donc !

Alors tendez la main à ce film

Alors tendez la main à ce film

En bref ce film est largement au dessus des deux précédents que Yates avait déjà réalisé. Grâce au cisaillage du dernier film, qui permet un meilleur apport qualité dans la mise en scène, même si des passages sont dans l'excès inutile (cf la scène de la course poursuite avec les rafleurs...). C'est aussi un des films les plus fidèle au roman, ce qui ravira les fans comme moi. L'ambiance obscure est très bien retranscrite, même si ça peut parfois paraître too much que tout soit en noir. La photographie et les paysages sont magnifiés lors du road trip dans les horizons du Royaume-Uni et les effets spéciaux sont toujours à la hauteurs, ils n'ont jamais flanchés dans la saga à mon souvenir d'ailleurs. Les acteurs sont très bons, mais les deux grosses super-star du film Helena Bonham Carter et Ralph Fiennes marque de leur présence par un charisme évident (Alan Rickman apparaît très peu de temps malheureusement).

Bonus du Blu-ray : Je n'en avais pas parlé sur les autres critiques car j'avais pas vraiment creusé dans ces derniers, mais là j'ai vu un élément additionnel intéressant. Vous pouvez voir le film avec les commentaires des comédiens, qui expliquent par exemples ce qu'ils ont ressentit lors de certains passage et leurs visions qu'ils se font des personnages dans lesquels ils ont évolués depuis près de 10 ans pour la plupart. Il y a aussi des scènes coupées, des secrets de tournage (comme l'astuce du mannequin que je décris dans ma critique), des anecdotes (comme le manoir des Malefoy inspiré du château de Citizen Kane) etc. Et tout ça en même temps que le film tourne. Je n'ai vu que 20 minutes (sur 2h43) car je venais de voir le film et il se faisait tard, mais si on veut en savoir plus sur les techniques pour construire un film c'est vraiment passionant. Par contre si vous voulez vraiment voir le film c'est pas la peine, vous serez souvent coupé ! Ca s'appelle le Maximum Movie Mode !

 

Le réveil de Yates :  15,5/20

Commenter cet article

Mina 11/11/2014 19:01

J'allais t'écrire la même chose en lisant le com de Florent, excellente critique, l'on ressent toute ta passion pour cette saga (géniale, par ailleurs) et j'ai bcp aimé celui-ci. Pas vraiment grand-chose à rajouter, tu l'as parfaitement exprimé, mention spéciale à Héléna (une de mes actrices préférées) et Ralph Fiennes, grand très grand comédien et un charisme (comme toujours) impressionnant. Je ne sais pas si tu as vu "Le Patient Anglais" où il est juste parfait (j'en ai versé des larmes, sans oublier Kristin Scott Thomas, excellente aussi). De rajouter qu'en effet Rickman est pas assez présent. Par contre, je ne connaissais pas le livre court (je suis allée voir) "Les animaux fantastiques" et cela donne vraiment envie. Merci pour l'info et bonne soirée Alex :)

pellflorent 11/11/2014 09:49

Excellente critique! Là, tu t'attaques à la fin d'une saga monumentale, et franchement, ta façon de procéder est vraiment très bonne. On sent le fan qui écrit, et même si j'ai moi même lu tous les bouquins de Rowling ( les animaux magiques ne m'intéressent guère ), je ne m'en souviens pas aussi bien que toi ^^ Perso, j'ai largement préféré la seconde partie, à la fois épique et grandiose. Une note juste, surtout quand on compare ce film au Prince de sang-mêlé, le seul HP à n'être pas terrible. Bonne journée :)

Cine7Inne (Alex*56*) 11/11/2014 14:47

Merci Flo, pour les détails ouais ça me reviens car j'ai relu plusieurs fois les bouquins en même temps ^^'.Pour l'instant les animaux magiques ne m'intéressent pas plus que ça non plus, j'attend de voir une bande annonce pour me décider ou pas. Et je vais bientôt regarder la deuxième partie, après je me consacrerais à mes autres Blu-ray et DVD ! Bonne journée Flo.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents