Cine7Inne

Cine7Inne

Le cinéma est inné, on naît avec, on vit avec, on meurt avec !


Mommy (2014), Xavier Dolan

Publié par Cine7Inne (Alex*56*) sur 10 Octobre 2014, 20:15pm

Catégories : #Critiques de films, #Drame

Je sors tout juste d'une séance de Mommy, j'y suis allé tout seul, me amis n'étant pas franchement accoutumés à ce genre de film, il sont plus explosions, gun et belles nanas (uniquement dans le blockbuster en somme), d'ailleurs un de mes amis ne connaissais même pas le film (What ? Tu n'as pas vu la promo !?) et le qualifiais de "culcul", c'est dire... Mais il ne sait pas ce qu'il a manqué.. On a le cinéma comme passion pour vivre des émotions comme celles-là. Ce film c'est une tornade !

Comme toute promo insistante, et devant tant d'éloges, Xavier Dolan a fait débat, mais le talent fascine ou agace. Alors il a ses détracteurs et puis ceux qui crient au génie. Moi je suis juste content que le 7e art se renouvelle, et on ne peut pas dire que Dolan n'a pas de talent, au contraire ! C'est le premier film que je découvre parmi ses six long-métrages, et je n'ai pas été déçu..

Mommy (2014), Xavier Dolan

Synopsis : Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent TDAH impulsif et violent. Au coeur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir.

Antoine-Olivier Pilon

Antoine-Olivier Pilon

Je voudrais d'abord parler du format dans lequel est tourné "Mommy", ce format carré (plus précisément un format carré 1:1) emprunté de la photographie, qui apporte un renouveau au cinéma et apporte vraiment un plus ! C'est comme une fenêtre intime dans laquelle on se plonge, tel un voyeur passionné par une histoire qui le dépasse, une histoire qui nous rappel le charme des Polaroids, des scènes de vie encadrées par des barres noires qui me faisaient penser à des rideaux de théâtre, car pour moi les protagonistes étaient aussi vivants que des comédiens jouant en live sur une scène de théâtre.

Pour résumer toutes ces métaphores, le format carré 1:1 rend le film plus vivant, surtout qu'il y a pas mal de transition fondu en images et en son ! Excellente idée en tout cas.

Une fenêtre sur le monde

Une fenêtre sur le monde

On ne dirait peut être pas comme ça, mais le film est drôle ! Finement drôle pour être précis, c'est de l'humour intime. Il y a une vraie connexion entre les personnages, et c'est ce qui amplifie les moments "humoristiques", c'est pas lourdingue et gratuit comme dans énormément de films, ça fait naturel, pas calculé, et je remercie Dolan pour ne pas nous avoir pris pour des cons. Les insultes en québécois (mi québécois, mi anglais) c'est quand même quelque chose ! Tabernacle (ou Tabarnak ?) !

Le retour du fils prodigue

Le retour du fils prodigue

C'est quand même une fierté d'avoir un film francophone (ok, ça vient de l'autre côté de l'Atlantique, et alors !?) de cette qualité, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu des acteurs français ou francophones (pareil pour le réal) me captiver à se point, dans le genre dramatique c'est un must. D'ailleurs je suis plus intéressé par le genre dramatique que les autres, dans les séries on dit que c'est le domaine Roi en quelque sorte, un peu pareil pour le cinéma au vu des récompenses (c'est toujours ce genre de films qui remporte majoritairement les prix, considérés comme "sérieux"), car comme le montre Mommy, les Drames sont plus soignés que les autres genres, le scénario, les personnages, la mise en scène tout ça c'est travaillés précautionneusement.

Xavier Dolan et son Prix du Jury au Festival de Cannes

Xavier Dolan et son Prix du Jury au Festival de Cannes

La mise en scène ? Elle est excellente ! Encore une fois on pourra dire ce que l'on veut de Dolan, mais pas qu'il n'ai pas exceptionnellement doué pour le peu de films qu'il a réalisé. Je dis pour le peu de films pour ne pas dire "pour son âge" comme on entend partout, car je n'aime pas cette phrase "Il est brillant pour son âge", moi à cette phrase je réplique par une citation de Corneille qui est un peu mon mantra : "Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années".

C'est une montée "d'adrénaline" crescendo que nous sert Dolan, la première partie est plus centrée sur l'humour et l'installation de cette nouvelle relation entre une mère seule et routinière, et son fils sorti d'un centre spécialisé. Une relation explosive et attendrissante !

La deuxième partie inclue un autre personnage, en l'occurrence la voisine Kyla, qui viendra comme un troisième membre titiller le duo soudé. Une deuxième partie envoûtante d'ailleurs.

Kyla, le nouveau pilier.

Kyla, le nouveau pilier.

Une histoire bouleversante, sur trois personnages magnifiques. Ces personnages sont sublimés dans des scènes d'une réalité criante, comme la scène du Karaoké, sans spoiler, j'en ai eu des frissons, un embouteillage de sentiments, on ressent des émotions différentes à chaque secondes, des gros plans, des effets sonores en bruits de fond et tant autres procédés de réalisations en sont à l'origine. C'est dure de détailler mon ressenti sans dévoiler trop d'informations, car cette scène est majeure pour moi.

Une autre scène dans un autre style cette fois, un moment ou les 3 personnages ce lâchent sur une compil de musique, emporté par une danse enjouée de Steve. L'association de la musique et du plan d'ensemble se marient merveilleusement bien !

Il y a de nombreuses autres scènes sur lesquelles on peut s'attarder.. Mais celles-ci je vous laisserait les découvrir !

Scène du karaoké, une des meilleurs du film pour moi. (Acteur : Antoine-Olivier Pilon)

Scène du karaoké, une des meilleurs du film pour moi. (Acteur : Antoine-Olivier Pilon)

En parlant de musique la B.O est juste formidable, c'est rare de tilter sur la bo d'un film, le dernier réalisateur en date qui m'a fait cet effet c'est Quentin Tarantino, excusez du peu ! Je suis d'ailleurs d'accord avec Tarantino à ce sujet, la musique est indispensable au cinéma, un bon film s'accorde souvent avec une bonne B.O. Ici Dolan nous envoi du Céline Dion, Lana Del Rey, Oasis etc. Et savoir caler une musique sur une scène ça parait simple comme ça, mais c'est un travail d'orfèvre que X.D a réalisé, le mariage des deux est soigné pour notre plus grand plaisir.

Anne Dorval

Anne Dorval

Quoi de mieux pour finir que de parler des acteurs ? Le casting est parfait, je ne connaissais aucun des comédiens (bien qu'ayant déjà vu le jeune Antoine-Olivier Pilon dans un clip d'Indochine, "College boy", réalisé par Xavier Dola d'ailleurs), et je suis heureux de les connaître ! Celui qui m'a le plus bluffé c'est Antoine-Olivier Pilon dans le rôle de l'ado victime de TDAH, Woaah ! Anne Dorval est toute aussi bonne, et vu que je n'avais jamais entendu parlé d'elle j'ai regardé sa filmographie. Elle n'a pas une filmo énorme, et est plus connue pour ses rôles dans des mini-séries québécoises, donc normal qu'elle ne soit pas connue, surtout en France, mais pourquoi, vu son talent, ne lui a t-on pas proposée des rôles intéressants avant !? Même constat pour Suzanne Clément, excepté ses rôles dans les films de Dolan quoi.

Juste un petit mot pour la toute fin du film ? La meilleure fin de l'année (j'ai pas vu tout les films de cette année 2014, mais quand même !), incontestablement.

En bref, c'est un bijou. Pour une fois qu'une grosse promo est justifiée, il ne faut pas réfléchir. Dolan maîtrise son sujet, les acteurs (!), la B.O (!), la mise en scène (!), tout ça transcende l'histoire de nos trois protagonistes, des personnages plus humains que jamais.

Mommy, où la petite fenêtre d'un film culte.

Ci-dessous le discours de Xavier Dolan lors de la remise du Prix du Jury. Partagé avec le film de Godard d'ailleurs.

Un nouveau film culte :  18/20

Commenter cet article

Mina 11/10/2014 21:45

Bonsoir Alex, très très belle critique qui donne vraiment envie, je ne sais pas quand je vais pouvoir aller le voir, je ne vais jamais au ciné seule (j'ai essayé mais je n'y arrive pas, j'ai besoin de partager à deux ou à plusieurs, surtout à la sortie) donc, il va falloir que je motive mes troupes...007bond n'a pas vraiment le temps, non plus, (hormis les très grosses sorties) bref, sinon, moi aussi, je sors de Gone Girl et David Fincher délivre un meilleur film que Millenium mais pour ceux (et celles) qui n'auraient pas lu le livre, si cela reste une forme de polar on est plus dans le drame (ironique, manipulateur) psychologique que le pur thriller (donc, assez loin de Seven), mais le résultat est à la hauteur du bouquin, à une toute petite différence, j'ai une préférence pour la fin du livre (je l'écrirai dans ma critique) donc, un très bon Fincher avec deux très bons comédiens (pour une fois Ben Affleck s'en sort bien). J'essaierai de pondre mon avis d'ici le début de la semaine, bonne fin de soirée Alex et encore, une bien jolie critique dont on prend plaisir à lire :)

Mina 12/10/2014 22:14

Bonsoir Alex, moi j'ai la chance d'être accompagnée pour tous les films que je vois en V.O même les gros blockbusters qui sont, heureusement, projetés en V.O et en effet avec la V.O cela dégage une bonne partie d'un certain public et donc, les séances se font dans le calme et un peu plus de respect (pas de portable, de bavardages etc...) et pour Gone Girl, depuis que le film est sorti, il y en a un a un nombre qui s'attendait à un nouveau Seven et ce n'est pas le cas, je vais faire ma critique dès que possible, bonne semaine Alex A+ :)

Cine7Inne (Alex*56*) 12/10/2014 00:41

Bonsoir Mina ! Merci pour ton compliment en tout cas ^^ Moi ça me dérange pas d'aller tout seul, mais pour les films populaire, les blockbusters, j'y vais entre amis, mais comme je n'ai pas d'ami proche cinéphile ça les bottes pas trop d'aller voir des films en vo ^^' Donc je vais voir ce genre de films seul, et la plupart du temps il n'y a quasi personne dans ces séances là, et c'est agréable je trouve de temps en temps. Pour Gone Girl j'hésite encore à aller le voir la semaine prochaine ou pas :/ J'attend ta critique en tout cas ! Bonne nuit Mina !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents