Cine7Inne

Cine7Inne

Le cinéma est inné, on naît avec, on vit avec, on meurt avec !


Gemma Bovery (2014), Anne Fontaine

Publié par Cine7Inne (Alex*56*) sur 11 Septembre 2014, 21:45pm

Catégories : #Critiques de films, #Comédie, #Drame

Fabrice Luchini a sût se rendre très persuasive avec moi ! Il a un talent que je n'ai encore jamais vu chez d'autres comédiens, celui de donner envie d'aller voir un film avec la seule force de conviction. Il parait tellement sincère, tellement investit qu'on a réellement envie de voir le résultat final ! Dans Gemma Bovery il est comme d'habitude excellent, tout comme notre jeune britannique...

Gemma Bovery (2014), Anne Fontaine

Synopsis : Martin est un ex-bobo parisien reconverti plus ou moins volontairement en boulanger d'un village normand. De ses ambitions de jeunesse, il lui reste une forte capacité d'imagination, et une passion toujours vive pour la grande littérature, celle de Gustave Flaubert en particulier. On devine son émoi lorsqu'un couple d'Anglais, aux noms étrangement familiers, vient s'installer dans une fermette du voisinage. Non seulement les nouveaux venus s'appellent Gemma et Charles Bovery, mais encore leurs comportements semblent être inspirés par les héros de Flaubert. Pour le créateur qui sommeille en Martin, l'occasion est trop belle de pétrir - outre sa farine quotidienne - le destin de personnages en chair et en os. Mais la jolie Gemma Bovery, elle, n'a pas lu ses classiques, et entend bien vivre sa propre vie...

Comme je l'ai dis en introduction, j'ai été attiré par le casting du film. Pour être honnête si on m'avait dit que Gérard Lanvin (cet acteur m'ai venu en tête comme ça, c'est juste un exemple !) avait le rôle principal je n'y serais pas allé, je ne me serais peut être même pas intéressé au film. Car le rôle de Martin Joubert, ex-bobo, passionné de littérature et de culture française, va si bien à Luchini, tout aussi mélo et intelligent dans la vie. Quant à Gemma Arterton, c'est une actrice que je ne connaissais pas, et elle m'a envoûté comme elle en a envoûtée plus d'un ! Son accent donne un charme supplémentaire au film, rien quand prononçant "Charlie", elle m'a dans la poche !

Si Luchini avait 18 ans...

Si Luchini avait 18 ans...

La mise en scène est soignée, bien que Anne Fontaine se perd parfois dans son idée de retranscrire le parcourir par le biais d'une narrateur, ici le personnage de Luchini, qui raconte sa rencontre avec les Bovery. Une rencontre bouleversante, qui n'aura de cesse de l'émoustiller à cause des ressemblances frappantes avec le chef-d'oeuvre de Flaubert, Madame Bovary. Une Gemma Bovery filmé sensuellement par la réalisatrice, qui au travers de plusieurs scènes révèle l'aura de sensualité qu'elle dégage dans n'importe qu'elle situation, la plus marquante étant celle ou elle manie la pâte avec élégance et concupiscence !

Comme ça on ne voit pas comment la scène peut tourner ! Si vous saviez !

Comme ça on ne voit pas comment la scène peut tourner ! Si vous saviez !

A part ça la Normandie est bien filmé, on retrouve le charme de cette campagne luxuriante, même si Anne Fontaine n'est pas loin de l'excès de "belles images", un huit clôt plus prononcé aurait peut être pût donner plus de sensations aux spectateurs, une alternance entre huis clôt et escapade romanesque. Après la masure des anglais jure pas mal avec la beauté de Gemma, ce qui donne un certain cachet à cette maison entamé par le temps.

Last Days of Summer avec Brolin et Winslet

Last Days of Summer avec Brolin et Winslet

Mais ce film me fait étrangement pensé à Last Days of Summer, bien que dans ce film la romance est plus intime. Si seulement Jason Reitman avait réalisé Gemma Bovery, le film serait bien meilleur. Car l'atmosphère sensuelle qu'il avait installé entre Winslet et Brolin était excellent, on ressentait également la moiteur de estivale grâce à sa photographie magnifique. C'est ce qui a manquée à la réalisatrice française, un atout qu'elle n'a pas dans sa palette de réalisatrice. C'est bien dommage, mais le film n'en reste pas moins réussi, il a quand même des points positifs.

La B.O accompagne bien le film, en globalité de la musique douce, excepté quelques moments de relâchements comme la scène ou Gemma Bovery, dans son Van, danse sur "Bambou" de Alain Chamfort, et en ignorerait presque Fabrice Luchini !

Pour finir, la dernière scène est croustillante à souhait ! Un petit clin d'oeil à Tolstoï plein d'humour.

Ce qui est permis n'a pas de charme, ce qui est défendu est excitant.

Ce qui est permis n'a pas de charme, ce qui est défendu est excitant.

En bref le film est tout de même passionnant. L'approfondissement des personnages est réussi, d'ailleurs le prologue est étonnant, on ne s'attend pas à ça pour le début du film. Une surprise qui nous interroge pour la suite. Un prologue intriguant donc, mais aussi une fin à laquelle on ne s'attend pas, une réussite donc. Pour revenir sur Last Days of Summer, le film de Anne Fontaine a l'avantage sur ce dernier, car celui-ci n'est pas prévisible (du moins à ceux qui n'ont pas lut le livre, enfin je présume, j'attend d'ailleurs la réponse si quelqu'un va voir le film en ayant précédemment lu le bouquin de Flaubert). Les acteurs sont également excellents, rien que Luchini et Arterton valent le détour. Un film que je conseillerais malgré les quelques défauts.

Le film tire plus sur le dramatique que la comédie pour info !

Du charme : 14/20

Commenter cet article

Mina 12/09/2014 21:49

Alors, tu es enfin allé le voir. Par contre, je ne sais pas, bien que ton avis me donne plus qu'envie, si je vais pouvoir aller le voir du fait avec mes vacances et je ne sais pas combien de temps ils vont le laisser à Aix (tout comme Melle Julie), je verrais bien. Par contre, une petite question Alex , dans le film Anne Fontaine rend un simple hommage à Flaubert ? Encore une fois, Anne Fontaine peut dire merci à ses excellents comédiens. Merci pour ta belle critique (encore un magnifique Luchini), si je le rate, je l'achète dans 4 mois à sa sortie en blu ray : ta note est plutôt bon pour un Fontaine. A très très vite Alex et bon week-end :)

Mina 12/09/2014 23:01

Merci Alex pour tes précisions. J'espère vraiment que je pourrais aller le voir mais en premier lieu, je vais qd même privilégier Melle Julie. Je suis de retour ce week-end mais j'ai encore une semaine de vacances et je viens de voir les horaires pour Melle Julie, il ne vas pas rester longtemps, il n'y a que 2 séances par jour face au film avec Luchini 5 séances (lui, il va durer) donc, si tout va bien c'est avant tout le long-métrage de Liv Ullman. Encore merci Alex et pour ta gentillesse aussi, et je te renouvelle un bon week-end A+ :)

Cine7Inne (Alex*56*) 12/09/2014 22:01

Oui c'est juste un simple hommage, ce n'est pas une adaptation, mais plus la vision que ce fait le personnage de Luchini à travers le personnage de Gemma Arterton. Il se façonne sa propre histoire en interprétant à sa façon les ressemblances avec le roman de Flaubert.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents