Cine7Inne

Cine7Inne

Le cinéma est inné, on naît avec, on vit avec, on meurt avec !


Maps To The Stars (2014), David Cronenberg

Publié par Cine7Inne (Alex*56*) sur 31 Mai 2014, 13:31pm

Catégories : #Critiques de films, #Drame

Le premier Cronenberg que je vais voir au cinéma ne m'a pas laissé indifférent, je dois aussi avouer que ce qui m'a attiré dans la salle obscure n'est autre que Julianne Moore, dont les quelques extraits diffusés dans la bande annonce laissaient présager le meilleur, et c'est effectivement une superbe interprétation de sa part et de celles de ses collègues comédiens, un très bon Cronenberg en approche...

Maps To The Stars de David Cronenberg

Maps To The Stars de David Cronenberg

Synopsis : A Hollywood, la ville des rêves, se télescopent les étoiles : Benjie, 13 ans et déjà star; son père, Sanford Weiss, auteur à succès et coach des célébrités; sa cliente, la belle Havana Segrand, qu’il aide à se réaliser en tant que femme et actrice.
La capitale du Cinéma promet aussi le bonheur sur pellicule et papier glacé à ceux qui tentent de rejoindre les étoiles: Agatha, une jeune fille devenue, à peine débarquée, l’assistante d’Havana et le séduisant chauffeur de limousine avec lequel elle se lie, Jerome Fontana, qui aspire à la célébrité.
Mais alors, pourquoi dit-on qu’Hollywood est la ville des vices et des névroses, des incestes et des jalousies ? La ville des rêves fait revivre les fantômes et promet surtout le déchainement des pulsions et l’odeur du sang.

L'équipe du film au 67ème Festival de Cannes

L'équipe du film au 67ème Festival de Cannes

Ce nouveau Cronenberg est intéressant, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un scénario aussi travaillé, avec des protagonistes tout aussi bien ficelés niveau psychologie. Un film à l'ambiance schizophrénique, un film intelligent, noir, lugubre, incestueux... autant d'adjectifs qui pourraient identifier "Maps To The Stars". Cette satire d'Hollywood et de son milieu très "fermé" est mis à mal par David Cronenberg, expert dans l'art de captivé le spectateur, personne n'est épargné : Producteur, réalisateur, actrice, jeune premier, enfant(s) star, assistant de star... tous sont montrés de manière assez cynique, et c'est ce que j'aime chez Cronenberg.

Le superbe casting de Maps To The Stars, en rajoutant Evan Bird c'est le top du top.

Le superbe casting de Maps To The Stars, en rajoutant Evan Bird c'est le top du top.

Les acteurs sont tous impeccables, en commençant bien sûr par Julianne Moore (qui à d'ailleurs cassé son image glamour dans la fameuse scène des toilettes!), qui joue une actrice vieillissante prête à tout pour rester au sommet, donc un personnage gâté d'avance niveau psychisme, laissez Julianne Moore vous guider. Les autres acteurs aussi ont des rôles à fort potentiels qu'ils exploitent parfaitement, Mia Wasikowska, John Cusack et surtout Evan Bird mon convaincus. Evan Bird qui passe de séries télé, ainsi qu'à des téléfilms comme "J.K Rowling : La magie des mots" à un rôle principal dans un film de Cronenberg ce n'est pas rien, et pour cause ! C'est la révélation du film, du haut de ses 13 ans (lors du tournage du film) il éclipserait presque les autres poids lourd de la distribution. Son avenir semble tout tracé, en espérant que les téléfilms soit finit, et que les bons scripts lui tombent dans les mains !

Evan Bird, une révélation

Evan Bird, une révélation

La mise en scène est efficace, on décroche pas une seconde, même si le scénario est un peux complexe, il s'installe vraiment à partir de la 15ème minutes, en tout cas c'est à partir de là que je suis vraiment entré dans le film.

En bref c'est une très bonne satire d'Hollywood, avec un lot de personnages aux cas pathologiques qui ferait pâlir les meilleurs H-P du pays, interprétés par de brillant comédiens. L'histoire peut paraître complexe, mais elle est intéressante et gênante à la fois, elle peut cependant en rebuter certains qui ne serait pas habitués au "genre Cronenberg".

Superbe satire : 16,5/20

Supplément Festival de Cannes

Maps To The Stars (2014), David Cronenberg

Je rajoute un passage plus ou moins glorieux pour le film en fonction de l'intérêt que chacun porte au 67ème Festival de Cannes !

Car en effet Maps To The Stars faisait partie de la sélection officielle de cette 67ème édition. Qui n'a malheureusement pas décroche la Palme d'Or, devancé par Winter Sleep.

Mais l'honneur reste sauve grâce à Julianne Moore qui a reçu le Prix d'interprétation féminine du 67e festival de Cannes, pour son rôle dans "Maps to the Stars".

En l'absence de l'actrice, c'est le scénariste du film Maps to the Stars, Bruce Wagner, qui a reçu le prix pour Julianne Moore.

A 53 ans c'est l'une de ses récompenses les plus prestigieuse avec notamment son Ours d'Argent en 2003 (pour The Hours) ou encore son Golden Globe de la meilleure actrice dans la catégorie Mini-série ou téléfilm en 2013 (pour Game Change).

Malgré quatre nominations aux Oscars...

Commenter cet article

Mina 09/07/2014 15:54

Bonjour Alex *56*, je suis la coblogueuse de 007bond, j'ai bcp apprécié (tout comme toi) le dernier Cronenberg, cette excellente satire met en évidence une galerie de "freaks" plus odieux les uns que les autres. Un très bon cru avec (il est vrai) une Julianne Moore détonante. Bonne après-midi A+ !!!!

Cine7Inne (Alex*56*) 09/07/2014 18:06

Bonjour Mina, merci pour ton commentaire, ça fait toujours plaisir ! J'ai également lu ta critique sur Maps to the stars, bien écrite, et effectivement tout comme toi j'ai apprécié.!
A+ Mina, et à un de ces jours sur la blogosphère !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents